Les attentats simultanés, une technique de guerre psychologique dépassée

La technique des attentats simultanés dans plusieurs endroits à travers le monde ne fonctionne plus. Elle aura vécu. C’est une méthode archaïque utilisée par les caciques de certains services de renseignement dépassés par l’évolution technologique.

Cette fois-ci, on sait que le commanditaire derrière les derniers attentats d’Egypte, de Somalie et de Turquie est aux abois. La recette ne tient plus.

Toujours les mêmes ingrédients: clivage religieux, entre musulmans et coptes en Egypte; ethnique, entre turcs et kurdes en Turquie; ou encore tribal comme en Somalie…Bref, L’abc usuel en matière de subversion et de guerre psychologique expliqué aux nuls…

Pendant ce temps, la CIA a tenté une nouvelle percée à Palmyre où les unités de l’armée syrienne ont été prises au dépourvu. L’aviation russe a brisé l’offensive de cette nouvelle armée surgie du désert avec des armes encore sous emballage. A Alep, les sponsors occidentaux et arabes du terrorisme font maintenant dans le déni de réalité. Leur armée mercenaire criant à tue-tête les slogans de ralliement islamique (faudra bien qu’un jour les musulmans leur fassent un procès en bonne et due forme pour vol de patrimoine cultuel et culturel) est réduite à se rendre ou se faire tailler en pièces. Voilà de quoi faire grincer des dents du côté des lobbyistes prébendés de la guerre. Une bonne nouvelle pour les psychiatres de la coalition. Une petite fortune en vue.

Faudra innover. Les vieilles recettes nous font presque gerber. Carrément.

 

 

 

Film de la semaine: Les Douze Salopards ou The Dirty Dozen

A partir d’aujourd’hui, on introduira un rituel dans l’arène, en évoquant compendieusement une affiche de film dont le choix sera une allusion directe ou élliptique  à l’actualité stratégique brûlante du moment.

Notre choix se porte cette semaine sur le film « The Dirty Dozen » ou « Les Douze Salopards » (1967), film de Robert Aldrich, avec Lee Marvin, Charles Bronson, Jim Brown, Telly Savalas, Ernest Borgnine, John Cassavetes et Robert Webber.

On vous laisse deviner le lien du synopsis de ce film avec l’actualité (et plus précisément avec la fiasco d’une opération similaire en France) de ce début d’année 2015…

TheDirtyDozen