Intensification de la guerre financière entre Washington et Pékin

C’est l’escalade entre Washington et Pékin sur fond d’une menace réelle contre la suprématie du Dollar suite à de très habiles manoeuvres chinoises. Dernier rebondissement en date, Washington prépare activement des sanctions économiques contre des compagnies et des personnes physiques chinoises accusées d’avoir un lien avec des cyber-attaques contre des intérêts US.

Première puissance économique mondiale, la Chine supporte de moins en moins l’offensive américaine tout azimuts visant à saboter son économie ou du moins à entraver son développement. La décision US de recourir à des sanctions est d’autant plus risquée qu’elle intervient surtout à quelques semaines de la visite d’Etat à Washington fin septembre du président chinois Xi Jinping.

En réalité, la Chine est accusée de vouloir se débarrasser de centaines de milliards en bons de trésor US détenus par sa Banque centrale dans sa politique d’encadrement du Yuan et cela énerve Washington au plus haut point. La thématique du piratage ou plutôt de l’espionnage informatique, réccurente depuis des années, n’est qu’un piètre paravent. La banque Goldman-Sachs semble particulièrement terrifiée des visées chinoises. Car désormais, même si Pékin n’en dit mot, il est question de mettre fin à la suprématie du Dollar US. Un casus belli pour Washington.